fleuve St-Laurent, croisières Lac Memprémagog en voilier...bonne idée Une croisière avec Le Groupe Dufour Visitez le pont couvert en outaouaie
       Activités       Forfaits
<< Retour | La Côte-Nord Duplessis > Caniapiscau       >>>     Infos   Infos          

Superficie 81184 km² Population 4024 hab.
Les aurores boréales sont présentes pendant toute l'année, particulièrement entre le mois d'août et le mois de mars. Les nuits sont plus longues et la noirceur vient plus tôt en journée.

Durant cette période, les vents solaires sont plus actifs donc il y a beaucoup plus de chances d'en voir. On peut observer de magnifiques filaments verdâtres, parfois pourpres ou rouges, qui se mettent à danser sur un tapis d'étoiles.

Devant la magie de ce ballet céleste, vous vous sentirez comme un grain de sable dans l'univers. Vous aurez même l'impression que les aurores touchent le sol et qu'on pourrait cueillir une parcelle de leur beauté.

Bienvenue dans la région de Caniapiscau!

Découvrez ce paradis nordique situé au nord de la Côte-Nord entre le 51e et le 55e parallèle. Parcourez le territoire du sud au nord et découvrez les beautés de la forêt boréale au sud, les splendeurs de la taïga au centre et les majestueuses étendues désertiques de la toundra au nord.

Un peu d'histoire

En 1755, M.N.Bellin, ingénieur du roi de France et de la Marine, publie une carte qui, malgré ses limites, identifie la région correspondant aux environs de Mont Wright et des lacs Wabush et Carol, non loin de la ligne de partage des eaux, comme le pays des Attik Iriniouetchs, c'est-à-dire, le «pays des gens du caribou».

L'aventure de l'exploration minière de la région de Caniapiscau a commencé en 1866, par des expéditions d'exploration d'un missionnaire catholique, le Père Babel, qui révélèrent la présence d'importants dépôts ferreux à un endroit situé au sud du Lac Knob, près de Schefferville. Puis dans les années 1890, Albert P. Low a été un géologue très actif et un pionnier dans l'exploration du Labrador et du grand nord québécois. Au cours des années 1894 et 1895, Albert P. Low, accompagné de son assistant D. Eaton et de guides montagnais, a parcouru plus de 12 800 km à pied et en canot à travers la péninsule du Labrador. Durant ces expéditions, Low a découvert les vastes gisements de fer de la fosse du Labrador dans la région de Schefferville.

La Compagnie de la Baie d'Hudson installe un poste de traite secondaire à Fort Mckenzie en 1914. Plusieurs montagnais commencent à élire domicile à proximité du comptoir et à participer comme main-d'oeuvre à certains travaux pour la compagnie.

Il faut attendre en 1947 pour voir apparaître les premières installations permanentes de prospection à Schefferville. En 1949, l'Iron Ore Company of Canada s'installe dans la région du Lac Knob, à proximité de Schefferville. Au début des années 50, l'exploitation minière donne le signal de l'établissement de la population permanente dans la région.

Suite au développement minier de Schefferville, les montagnais s'établissent à Matimekush-Lac John. Quant aux Naskapis, ils arriveront à Schefferville en juin 1956. Ils s'installeront à Knob Lake et en 1962, au Lac John. Finalement à la suite des dispositions de la convention du Nord Est québécois, qu'ils signeront en 1978, un nouveau village (le village actuel de Kawawachikamach) sera établi sur les rives du lac Matemace, à une quinzaine de kilomètres de Schefferville.

L'exemple de l'IOC fut bientôt suivi dans les années 1960 par deux autres compagnies, Québec Cartier Mining (sites miniers de Lac Jeannine et de Mont Wright) et par Sidebec-Normines (site minier de Fire Lake).

Aujourd'hui, Caniapiscau ne compte qu'une seule mine en exploitation, soit celle du Mont-Wright à 17 kilomètres de Fermont.

Carte de la province